Vous voulez participer à la vague verte qui déferle sur notre planète et limiter au maximum les emballages plastiques dans la salle de bain, mais vous hésitez à passer au shampoing solide, de peur que vos cheveux aient du mal à gérer la transition ? Nous allons finir de vous convaincre et vous proposer des astuces 100% naturelles pour une transition réussie quel que soit votre type de cheveux.

Pourquoi passer au shampoing solide ?

  • Pour redonner vie à vos cheveux en les nourrissant avec un shampoing riche en ingrédients naturels et bio.
  • Pour espacer les lavages avec un shampoing très doux afin que les cheveux regraissent moins vite. C’est du coup, aussi, plus économique !
  • Pour avoir un produit 2 en 1 et nomade, adapté au lavage du corps et des cheveux, qui prend moins de place dans les bagages.
  • Pour limiter les réactions allergiques (agents moussants) ou les effets nocifs de certains ingrédients issus de la pétrochimie (paraben, phénoxyethanol, phtalates, etc.).
  • Pour limiter la pollution environnementale : certains ingrédients des shampoings conventionnels (silicones, PEG etc.) ne sont pas biodégradables et vont polluer la nature pendant des dizaines d’années.
  • Pour participer au « zéro déchet » en stoppant l’usage des flacons en plastique.

Une transition parfois difficile !

Mais passer à l’utilisation de shampoing naturel solide peut parfois nécessiter un temps d’adaptation car au début, vos cheveux vont sembler secs, ternes et rêches. En réalité, le shampoing solide ne va pas rendre vos cheveux secs, ternes ou rêches, il va en révéler l’état.

En effet, les shampoings conventionnels sont composés d’ingrédients qui vont en quelque sorte « maquiller » vos cheveux. C’est le cas des silicones qui gainent artificiellement les cheveux et leur donnent un aspect souple et brillant. Le problème avec les silicones, c’est qu’ils sont très polluants et qu’ils ont une action occlusive sur la fibre capillaire. Ils empêchent le cheveu d’être naturellement nourri par le sébum que vous produisez ou par les soins (huile de coco, beurre de karité) que vous allez leur apporter. Vos cheveux s’abîment donc sans que vous ne vous en rendiez compte.

La transition vers un shampoing solide saponifié à froid peut être un peu longue selon votre type de cheveu (de 1 à 3 semaines), mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. En suivant nos conseils, vous arriverez à gérer parfaitement cette transition et ensuite, vous ne pourrez plus vous en passer.

2 conseils à suivre pour nourrir, hydrater, redonner de l’éclat à vos cheveux !

  • Conseil numéro 1 : avant le tout premier shampoing, appliquer de l’huile de coco ou du beurre de karité brut sur toutes les longueurs (éviter les racines sauf si vous avez le cuir chevelu très sec) et laisser poser toute la nuit. Le lendemain, faire 2 ou 3 lavages avec l’un de nos trois shampoings-douche. Refaire le masque 1 à 2 fois par semaine pendant la période de transition. Vous pouvez ajouter une goutte d’huile essentielle d’Ylang-Ylang à votre masque afin d’apporter brillance et souplesse à vos cheveux.
  • Conseil numéro 2 : le shampoing solide saponifié à froid a un pH basique (autour de 9) qui a tendance à ouvrir les écailles des cheveux, tout comme l’eau trop chaude et donne une sensation de cheveux rêches, difficiles à coiffer. Afin de refermer les écailles, rien de tel qu’un rinçage à l’eau fraîche ou avec une solution dont le pH est acide comme une eau légèrement vinaigrée (vinaigre de cidre) ou encore une des eaux florales bio produites sur notre domaine (lavande, romarin, cèdre ou genévrier).

À chaque type de cheveux son soin naturel !

Ensuite, il faut vous interroger sur vos besoins et envies. Si vous avez les cheveux secs, vous aurez probablement besoin de nutrition. Si vous avez les cheveux gras, vous aurez peut-être envie d’assainir votre cuir chevelu. Une fois ces besoins capillaires identifiés, vous pourrez voir quels sont les ingrédients les plus adaptés. Voici quelques exemples d’ingrédients incontournables pour les besoins spécifiques les plus fréquents :

  • Cheveux secs : huile et beurres végétaux (ricin, argan, coco, avocat, karité…) associées à des huiles essentielles réparatrices comme l’ylang-ylang. L’huile de ricin est particulièrement efficace pour réparer et nourrir la fibre capillaire, mais elle est assez épaisse et visqueuse. Pour en faciliter l’application vous pouvez la diluer pour moitié dans de l’huile de coco ou de l’huile d’argan. Appliquer ce masque sur toutes les longueurs 30 minutes à 2 heures avant votre douche ou mieux toute la nuit.
  • Cheveux gras, ternes, tomabants et pellicules : cure de 3 semaines. Utiliser de notre eau florale de cèdre de l’Atlas, de romarin verbenone ou de genévrier produites sur le domaine en lotion après-shampoing et tous les matins en friction ou vaporisation sur cheveux secs. 1 fois par semaine, faire un masque à l’argile verte dilué dans de l’eau florale de cèdre de l’Atlas, de romarin verbenone ou de genévrier. Appliquer sur le cuir chevelu. Laisser poser 15 minutes puis laver vos cheveux avec le shampoing-douche Rhassoul-Jojoba.